Chroniques

« Alter Ego » – Pierre-Paul Renders et Denis Lapière

Et si votre vie était liée à celle d’un pêcheur coréen ou d’une indienne en plein bidonville ? Si vous aviez un alter ego, en danger ou dans le besoin, que feriez-vous ? C’est une question que peut poser Alter Ego, une série de bandes dessinées publiées chez Dupuis. Elle compte onze albums répartis sur deux saisons. Les premières de couvertures sont vraiment un exemple du travail que l’équipe a fourni, et dans l’ensemble, la série est extrêmement soignée et agréable à lire. Elle se décrit elle-même comme « un thriller tentaculaire », par son mode de narration flexible. Commençons par la saison 1. Elle se base sur une découverte scientifique révolutionnaire, qui ne manque pas d’attiser les intérêts financiers de personnes puissantes et vénales. L’étude scientifique se base sur un lien profond entre des êtres humains aux profils différents : ils ne partagent rien en commun sauf une chose, et leurs destins sont liés de façon définitive.

Le mode de narration est original : l’intrigue est morcelée et intégrée dans les différentes BD, et le lecteur doit reconstituer les liens tout en s’immergeant dans la vie des différents personnages. On lit les six points de vue dans l’ordre qu’on veut, puis Ultimatum en dernier, car il conclut la saison. Malgré l’aspect complexe, on comprend totalement l’histoire à la fin, et la saison 2 est déjà prête !

Informations utiles :

  • Éditeur : Dupuis – Collection Dupuis « Grand Public »
  • Année de parution : 2016
  • Prix : 12,50 € (neuf) – 6,84 € (d’occasion)

Vous écrivez des chroniques littéraires ? Vous voulez partager votre avis sur vos lectures préférées ? On publie vos textes, il suffit de les envoyer à amedo.ubs@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.